Les Honoraires et modes de paiement

Il n’y a pas au Cameroun d’honoraires spécifiés par l’Etat pour les professionnels exerçant dans le champ de la santé mentale, que ce soit dans un hôpital, une clinique spécialisée, les centres de réadaptation et centres de services sociaux. Les tarifs des consultations sont donc variables d’un professionnel à un autre et ne sont pas fixés par la loi ou par un ordre professionnel. Cette variation sera fonction des compétences, de la formation (spécificité, sur-spécialité, niveau universitaire), expérience.

Les honoraires du professionnel consulté en cabinet privé à des fins d’évaluation, de diagnostic, de psychothérapie ainsi que les traitements combinés pour des problématiques de maladies mentales sont acquittés par le demandeur suivant des modalités ajustables.

Il est important de toujours se renseigner auprès du professionnel que vous consultez, dès la première entrevue, sur le montant de ses honoraires et sur les modalités de paiement.

La plupart des polices d’assurances couvrent en totalité ou remboursent au moins partiellement (60% ou 80%) les frais de consultations psychologiques. Certaines prestations seront remboursées et d’autres pas, en raison de la qualification du professionnel par exemple. Il y a des assureurs qui exigeront que pour être remboursée, la prise en charge psychologique soit prescrite par un médecin ou comme au Québec, par un psychologue titulaire du Doctorat.

Il appartient au demandeur de s’assurer que le professionnel consulté peut démontrer sa qualification (spécificité, sur-spécialité, niveau universitaire) son expérience. Par exemple tout psychothérapeute ne justifiera pas nécessairement de la formation universitaire minimale requise comme pour le psychologue ou le médecin, pour exercer. Et en l’absence d’un cadre juridique protégeant la profession au Cameroun, le demandeur doit redoubler de vigilance.