La Psychothérapie

Bien qu’il s’agisse d’un traitement à visée thérapeutique, la psychothérapie suppose la mobilisation des ressources du mental par des techniques appropriées qui modifient la chimie complexe du cerveau, en vue de réaliser un changement que l’on peut le plus souvent taxer de guérison, excepté dans les troubles ou pathologies réputés chroniques.
Les psychologues cliniciens sont une catégorie de professionnels qui évaluent, qui posent des diagnostics psychologiques, qui soignent, qui traitent, mais qui ne prescrivent pas des médicaments pour traiter.
Certaines prises en charge nécessitent l’usage combiné de pharmacothérapie et de psychothérapie : le médecin (généraliste ou psychiatre) prescrit alors les drogues nécessaires (anxiolytiques, antidépresseurs, neuroleptiques, antipsychotiques, thymorégulateurs).
Pourquoi entreprendre ou demander une thérapie
S’il s’agit d’un enfant ou d’un adolescent :
Tout dysfonctionnement ou changement de plus d’un mois dans les attitudes ou habitudes de l’enfant ou adolescent doit alerter. Il peut s’agir de :
Difficultés à l’école : troubles de l’apprentissage, dépistage d’une précocité intellectuelle, absentéisme,
Troubles du comportement (déficit de l’attention, hyperactivité, retrait, agressivité, …),
Troubles de l’alimentation,
Troubles du sommeil,
Des difficultés relationnelles, un manque de confiance et d’affirmation de soi,
Anxiété, stress, dépression,
Manifestations somatiques sans origine physiologique (phénomène de transes),
Maladies et douleurs (maux de ventre, migraines,…)
Conduites addictives et dépendances,

S’il s’agit d’un adulte :

dépression
anxiété (angoisse, attaques de panique)
phobies (peurs)
addictions (dépendances)
inhibition
difficultés conjugales
difficultés parentales (relation parents-enfants)
difficultés dans votre vie professionnelle

PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISÉES

Les techniques psychothérapeutiques ou psychologiques sont extrêmement nombreuses et souvent adossées à des modèles théoriques de référence. La personne en demande va être confrontée à des noms de techniques sur lesquels elle devrait pouvoir se prononcer, d’où l’importance de les connaître ou de s’en informer. Voici quelques unes des techniques les plus courantes : les jeux de rôles, l’association libre, l’imagerie mentale, la relaxation musculaire, l’exposition, la désensibilisation systématique, la modification de comportement, le psychodrame, la visualisation créatrice.
Celles que nous pratiquons sont les suivantes :
Thérapie par l’Exposition (In vivo de préférence, Imaginaire selon les circonstances)

L’HYPNOSE CLINIQUE

Sans que l’on y prête nécessairement attention, on se retrouve de manière assez naturelle au quotidien dans des états modifiés de conscience qui, neutralisés et mis au service du bien-être ou de la santé s’avèrent indiscutablement bénéfiques. L’hypnose n’a rien de surnaturel. Elle constitue pour nous une technique thérapeutique consistant à mobiliser une capacité naturelle mais inégale que possède chaque individu de surmonter des problématiques plus ou moins complexes : phobies, anxiété, insomnie, dépendances à l’alcool ou aux drogues. L’hypnose clinique est ainsi de plus en plus sollicitée, à des fins d’anesthésie, à des fins anti-anxiété et anti douleur dans l’accompagnement de la grossesse, la préparation de l’accouchement, pendant l’accouchement, en chirurgie dentaire, etc.

L’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) est un technique thérapeutique récente (1989) mise au point par une Assistante Sociale Américaine, la Docteure Francine Shapiro. Cette technique n’est pas en soi une PSYCHOTHÉRAPIE mais trouve sa plus large utilité dans le contexte des problématiques propres aux sciences du mental. EMDR que l’on peut restituer en Français comme “Intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires” se partique à la fois par des psychologues, psychothérapeutes, psychiatres et autres professionnels de la santé, sans orientation théorique spécifique mais ayant reçu la formation appropriée.

Comment ça marche ?

En utilisant un protocole de stimulation sensorielle qui peut être auditive, tactile ou visuelle, l’EMDR permet de reprogrammer les souvenirs figés d’événements traumatisants. La stimulation sensorielle bilatérale agit en désactivant la charge émotionnelle négative qui est reliée à ces souvenirs. L’EMDR est indiquée pour les adultes, les adolescents et les jeunes enfants, pour le traitement de l’état de stress post-traumatique, des troubles anxieux, de la dépression, les deuils, les troubles somatiques et somatoformes, etc.